Coely

Je reste une éternelle fouineuse de petits talents sympas. Et quand j’ai fait la rencontre de Niels, manager de Beatville, et que je me suis penchée sur Coely, je suis littéralement tombée amoureuse de ce petit bout de femme belge ! ça rap, ça groove, elle a l’air de tripé sa race et en plus, les copains de l’association Velours la programme lors de leur BLOCK PARTY le 30 août prochain. J’ai tout de suite voulu réalisé une interview de cette artiste. Et après quelques mois d’attente, une retranscription franco-belge musclée et l’aide d’une petite anglophone, la voici ! 
Coely, la nouvelle femme de ma vie ♥

 

1. D’où sors-tu Coely 🙂 ? / Where do you come from Coely ?

Moi je viens de la Belgique, d’Anvers, j’ai 21 ans et je fais la musique hiphop/soul.

I’m 21 and I’m a Belgian hip-hop/soul singer from Antwerpt.

2 . La Belgique est un pays assez éclectique musicalement parlant. Il y a une forte activité culturelle notamment du côté de Bruxelles mais comment se porte le rap belge ? Est-il bien présent ou a t-il du mal à se mettre en place ?  / Belgium is quite eclectic when it comes to music. There’s a lot of cultural events and concerts  especially in Brussels but how about rap music ? Is it part of this cultural life ?

En Belgique, nous avons tout de même une barrière de la langue, le français dans le sud et dans le nord le flamand, Bruxelles est un méli-mélo. Cela la rend presque impossible à briser la barrière de la langue si tu veux faire du rap dans ta langue maternelle. J’ai choisis l’anglais parce que cette langue m’a le plus plu. Mais le rap a une croissance incroyable, même dans les groupes de rap flamands qui commencent à passer à l’antenne, indépendants de hip-hop, ils commencent à mieux s’organiser ou à travailler avec un plus grand label de musique pour avoir plus d’impact dans le paysage musical. Le rap américain est certainement une partie de la vie culturelle, il y a beaucoup d’artistes qui sont faits ici et beaucoup de belles salles qui leur offrent une scène.

There’s a huge language barrier in Belgium, you speak Flemish in the North and French in the South and Brussels is a mix of all this which makes it difficult to break this barrier when you want to rap in your native language. That’s why I chose English, it’s more neutral but also because I like it better. But the growth of rap music in Belgium is incredible, even for Flemish rap bands, who are independent in the hiphop industry, are starting to become more legit by associating themselves with big music labels to have more impact in the musical landscape. US rap music is for sure part of our cultural life, a lot of artists perform here and we can offer them great stages.

 3. Et que penses-tu de notre  » rap game  » français haha ? / What do you think of french rap music ?

J’aime le rap francais. J’ai blindé des artistes francophones sur ma liste de musique comme par exemple Youssoupha, Baloji, Sexion d’assaut… Je dois dire que vous vous portez bien. 🙂

I love French rap music. My playlist is filled with artists such as Youssoupha, Baloji, Sexion d’Assaut… I have to say that you are doing great. 

 

Coely_03

4. Quel a été l’élément déclencheur pour que tu signes  chez le label Beatville ? Concilier ta musique et tes études n’ont pas été un frein ? Car tu es relativement jeune ! 🙂 / What made you sign with Beatville ? You’re quite young, weren’t music and school too hard to combine ?



L’élément déclencheur était surtout la foi qu’ils (mon crew “Beatville”) avaient en moi et la chance qu’ils m’ont donné. Ce n’est pas tous les jours que tu trouves des gens qui veulent du bien pour toi et qui sont sérieux. Bon ils ont aussi vu que j’avais une petite part de talent et ils ont cru en moi, c’est un beau truc. Au début à l’école, la musique c’était un choc pour moi mais je ne me suis pas laisser faire et j’ai travaillé et je voulais montrer à l’école que je pouvais le faire et voilà j’ai finis mes études avec l’aide de mon crew aussi parce que pour eux les études étais très importantes.
 Beatville est venu avec la nomination,: « pas de bons points, pas de musique » Je devais le finir et il fallait le finir.  Et j’ai réussi !  

For me, the trigger was their faith (my crew, Beatville) in me and the chance they gave me. You don’t bump everyday into serious people who want what’s best for you. They saw some talent in me and they believed in me, that’s quite beautiful. In the beginning it was hard to reconsile school and music but I worked really hard to prove my school I could do it and in the end I did it, I finished school but not without the help of my crew. School was really important for them too. Beatville came to me with that motto « no good grades, no music ». I had to do it and I succeeded !                                                            

5. Première partie de Kanye West, Snoop Dogg, Kendrick Lamar… Que de belles scènes ! Cela t’as-t-il apporté un atout pour ton lancement de carrière ? Comment as-tu vécu la chose ? / You’ve been the first part of Kanye West’s, Snoop Dogg’s and Kendrick Lamar’s concerts… All impresive and talented artists ! Did it help you to really start your carreer ? How did you feel about that ?

Bien sûr, quand j’y pense, premièrement je n’ai pas eu une sorte d’entrainement pour savoir comment me comporter/présenter sur scène. On m’a donné une scène et je me suis laissée aller quoi, je reste moi-même et j’aime apporter aux gens un beau moment comme j’ai pu le voir chez les autres artistes dont j’ai fait la première partie. Ils sont trop chill, calmes, sans stress, ça me fais du bien de voir ça.
Deuxièmement, ma carrière a décollé si vite, c’était un choc pour nous tous quoi. On nous invitait partout pour des concerts, j’avais soudainement des interviews sur les radios, elles passaient ma musique et c’était fou ! Pour moi c’était immense, je me sentais super bien. Mais il faut aussi que tu n’oublies pas de garder les pieds sur terre parce que ça aussi c’est très important dans ta vie d’artiste.

Of course, when I think about it, I remember that I wasn’t prepared for such big stages, I didn’t know how to behave or act. But they gave me a stage and I just went with the flow. When I’m out there I stay true to myself and I like to give people a good time like all the artists I opened for did. They are all chill and it feels good to see how calm and not stressed out they are.

My carreer took off so quickly, I mean it was a shock for all of us. Suddenly we were invited everywhere for concerts, I had interviews on radio stations and they played my music on air. It was crazy ! It was huge for me, I felt great. But you have to stay down to earth, it’s really important for an artist to stay humble.

6. Quelles sont tes principales sources d’inspirations ? Avait-tu déjà un pied dans le milieu via ta famille par exemple ou es-tu plutôt autodidacte du genre à te frayer un chemin toute seule ? / What are your main inspirations ? Did you know people in the music industry or did you make your own way through ?

Je ne connaissais personne dans l’industrie de la musique, je n’avais même jamais été à un festival franchement. Mais là,  j’ai déjà fais plus de 200 concerts, que j’essaie d’obtenir plus dans mes dommages. Après mes concerts, j’aime rester dans le festival pour voir et découvrir les autres artistes,  aussi pour passer du bon temps. Pas pour voir immédiatement comment ils se produisent sur scène, mais surtout parce que j’aime être dans la foule, l’atmosphère qui s’y dégage en tant que spectateur. J’ai pu le découvrir après avoir fait des concerts. Cependant, la musique a toujours été une grande partie de ma vie. J’ai grandi avec MTV, la chaîne était tout le temps allumée, on chantait toutes les chansons. En outre, ma mère était aussi dirigeante d’une chorale africaine, donc ça m’a aussi formé quelque part.

I didn’t know anyone in the music industry, I’d never even went to a festival before, for real. But now I already did more than 200 concerts. After my shows I like to stay at the festivals to listen to other artists and discover new faces, but also to have a good time. It’s not really to see how they’re doing on stage but because I like the crowd and when you’re in the middle of it you really feel the energy and the atmosphere emerging from it. Music always occupied a great space in my life, I grew up with MTV always on and we were always singing along to all the songs. Besides, my mother was the leader of an African choir so it somehow shaped me too.

 

Coely_02

7. Tu as arpenté pas mal de festivals cet été. Quel accueil le public t’a réservé dans l’ensemble ? Qu’as-tu pensé de notre public français par exemple ? / You’ve played in some festivals this summer, how was it ? Is the french audience a good one ? 

Je ne peux absolument pas me plaindre, c’était super !  L’énergie que la foule a est incroyable. Et je me sent aussi à l’aise car je parle français et quand j’entends tout le monde le parler, ça me fais penser à la dar :p (maison). Gardez de l’énergie pour mon retour  !!

I really don’t have anything to complain about, that was awesome ! The energy of the crowd is just incredible. And I also feel comfortable because I speak French so when I hear everyone speaking French it feels like home :p Keep some energy for when I get back  !!

8. Est-ce que se faire une place dans le milieu est réellement plus compliqué pour une femme que pour un homme ? / Is it really harder for a woman to succeed in music than it is for a man ? 



C’est un peu 50-50. Chaque femme trouve son chemin dans cette route musicale. Ça dépend aussi de ce que tu fais ou de ce que tu apportes… Tout le monde ne va pas forcément aimer ce qu’une chanteuse fait ou une femme rappeuse ou autre style. C’est pareil pour les hommes aussi mais si tu trouves ton chemin et qu’on t’adore, c’est super mais ce n’est pas toujours si facile, ça ne vient pas si facilement. Le travail compte fort aussi.

It’s kind of 50/50. Every woman finds her own path on this musical road. It also depends on what you do and what you want to bring…Not everyone will like you or any other female rap singer, it’s the same for every other type of music. And it’s the same for men but if you find your path and people like you it’s great but it’s not always easy. It doesn’t come in the blink of an eye, you have to work hard.

9. l’EP que tu as sorti en mars 2013 a rencontré un franc succès. Qu’en est-il de l’album ?
/ The EP that went out on March 2013 was a real success. What about an album, now ?

Ce premier EP est sorti de nulle part, à propos de chaque chanson que j’avais déjà étaient l’EP. Depuis ce temps, je passais principalement mon temps à apprendre, à faire des jam sessions, d’expérimenter et à chercher ce que je voulais vraiment faire. Je n’ose presque pas le dire à haute voix, mais je voudrais  vraiment faire sortir mon premier album en 2016. Je suis prête et la musique commence à aller dans une direction très agréable. La patience est une vertu comme les gens disent, mais je suis impatiente de partager de nouvelles choses avec le grand public.
Cet été, je vais tester toutes les nouvelles chansons occasionnellement pendant mes spectacles, aussi en France.  

This first EP came out of nowhere really, I used song I’d already written and I used them. SInce then, I’ve spent my time learning, doing jam sessions and tried new things until I knew what it was I really wanted to do. I’m almost embarrassed to say it out loud but I really want my first album to come out in 2016. I’m ready and my music is starting to head in the right direction I’d say and it’s really pleasant. Patience is key they all say but I’m really excited to share new things with the audience. This summer I will try some new songs during my shows, also in France.

10.  Comment te projettes-tu dans les mois/années à venir  ?:)  / Where do you see yourself in the next months/years to come ?

 Je souhaite que les derniers détails de l’album soient terminés et que nous puissions commencer à planifier la libération de celui-ci. Dans les prochains mois, je joue trop souvent, mais je suis déjà impatiente pour l’été 2016 afin de laisser aller ma première vague musicale vers les festivals, il aura gardé le silence assez longtemps !

I would like the last few details about the album to be set so that we can start planning its release. In the months to come I have a lot of gigs planned but I’m really excited about summer 2016, to let my musical wave head towards festival, it waited long enough !



Coely_01

 (Crédits photos : Rome Braeckman)

((Mille Mercis à Marine pour la traduction ♥))

http://coelymusic.com/
Coely

 

************

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.