COME-BACK : JUNIOR FREEMAN

Coucou les petits morpions de Bamako.
Tout d’abord, merci à tous ceux qui m’ont envoyé des jolis mots d’anniversaire hier. Vous êtes des chefs. Et encore une fois, les gens du Nord, si vous voulez m’offrir des cadeaux, me faire des calounz ou juste m’insulter de loin, on pourra fêter ça pendant le festival RUSH à Rouen et pendant La Magnifique Society à Reims. Trop heureuse de remonter voir les copains/collègues. J’appréhende grave car comme certains le savent, quand je remonte à Reims c’est souvent pour des évènements pas du tout funky… Mais bon, j’espère que les rémois sont un peu moins cons qu’avant et que mes copains vont bien m’accueillir. Les rouennais vous je vous fais confiance !
En parlant de Rouen, je n’arrête pas de checker la vie de mon petit frère spirituel Junior. J’en avais déjà parlé ici mais aujourd’hui, mon petit bébou Rasta Rocket, a bien voulu répondre à mes petites questions.

 

1) Comment il va Sanka depuis le temps ?
Il va très bien !

2) Bon Junior, pourquoi tu t’es lancé dans la musique et pourquoi avoir choisi de chanter comme un ricain ? La langue de Molière ne te convient pas ?
J’ai choisi l’anglais naturellement parce qu’à l’époque le rap us me touchait plus mais je suis aussi un très grand fan de rap français et j’ai fais quelques morceaux en français que je vais peut être sortir.

3) Tu es très discret sur les réseaux et sur la manière dont tu produis tes sons. Est-ce volontaire de ta part ?
C’est pas volontaire c’est juste que je suis pas très à l’aise avec les réseaux sociaux, donc je préfère éviter au maximum de l’utiliser.

4) Quand trouves-tu le temps de bosser ta musique en plus de ton taff de barmaid et ta vie d’étudiant ? Comment fonctionnes-tu en termes de composition et de production ?
Je fonctionne à l’instinct, si j’ai de l’inspiration je peux bosser non stop pendant un mois, si je galère je peux ne pas écrire pendant 2/3 mois , ça dépend de l’inspi mais je mets toujours la musique en priorité.

5) Le 106 t’aide beaucoup dans la préparation de tes projets. Parle nous de ta collaboration avec le label ALT.
Je suis ultra reconnaissant de ce qu’ils ont fait pour moi. Ils m’ont fait confiance et m’ont donné tout les moyens nécessaire pour faire ma musique, d’ailleurs je continue de bosser avec eux.

6) J’ai l’impression que la sortie de ta première mixtape « Jet-Life » a généré les foules. De quoi parles-tu principalement dans tes chansons à part de la drogue, de squad de potes, et essentiellement de filles de joie ?
Je parle de tout et de rien , mais je pense que le plus important c’est d’avoir une ligne directrice et de pas partir dans tous les sens de morceaux en morceaux ou de projets en projets. Après, je ne parle pas de drogue pour parler de drogue et de putes pour parler de putes, il y a toujours quelque chose derrière, sois un jeu de mot, sois un punch.

Comme quand je dis « money wanna bring me down but the weed won’t let me fall« 

7) Qu’est-ce qu’on retrouve principalement en termes d’inspirations dans ton ipod ? Des influences plutôt East Coast ou West Coast ?
Il y’a 90% de rap , beaucoup de Kanye West , de Booba. En ce moment j’écoute 21 Savage , Hamza , Freeze Corleone , Alkpote , Migos , Tay-K , 13 block .. Après pour les inspirations, je pense qu’on ne sait jamais vraiment par quoi on est inspiré, mais je pense inconsciemment, je suis inspiré par tout ce que j’écoute.

8) Tu as récemment eu des articles pour Konbini et Modzik. Good job à toi ! Est-ce que le « succés » est quelque chose qui te fait peur ? Dans la vie de tous les jours, il est assez difficile de te capter. Fais-tu partie de ses artistes incapable d’approcher mais qui sortent « en bombe » une fois que le travail est réellement fini ?
Je ne suis pas difficile à approcher mais c’est vrai que je préfère rester chez moi plutôt que de sortir. Après le succès ne me fait pas plus peur que ça , je pense que c’est comme tout on s’habitue.

9) Que penses-tu de la place du rap en Normandie en règle générale ? Est-ce une musique qui arrive à s’exporter ? On parle beaucoup de Rilès mais à part lui ? Pourquoi ça n’arrive pas à éclore beaucoup plus selon toi ?
La place du rap en Normandie pue la merde parce que les acteurs de cette scène ne sont pas a la hauteur du mouvement. Tous les événements locaux sont pour la plupart pétés et il n’y a pas beaucoup d’artistes que je considère vraiment forts. Rilès c’est un peu comme Neo et la matrice, je ne pense pas que c’est un bon exemple et à part lui il n’y a personne. C’est à nous et à notre génération de changer les choses, de bien travailler pour proposer quelque chose de sérieux aux gens, pas forcément que dans la musique mais aussi organiser des événements corrects, faire des clips soignés …. Et quand tout simplement on proposera de la musique de qualité , forcément qu’on va faire du bruit.

10) Pour un petit débutant, tes clips sont vraiment bien réalisés. Avec qui collabores-tu pour tout ce qui est visuel ?
Je collabore avec différentes personnes notamment Simon Fregier alias Oddshot.

11) Tu as récemment fait une série de CD pour promouvoir ton son. Privilégies-tu encore cette forme « physique » plutôt que les plateformes mainstream ?
J’ai pressé des cd uniquement pour la promo, je pense que c’est quelque chose que je ne referais pas parce que ça coûte trop cher , mais bien sur que j’affectionne plus le cd que le digital. Si j’ai les moyens de le faire, je le referais mais je privilégie plus la version digitale car plus diffusable au 4 coins du globe.

12) Où en es-tu niveau concerts, showcases, ou autre ? Des dates de prévus ? Aimerais-tu à l’avenir vraiment en faire ton métier et faire évoluer ta musique le plus longtemps possible ?
Je prends déjà ça comme un métier, et l’objectif est bien sur de faire ça toute ma vie. Niveau concert, j’ai des dates de prévues qui s’annonce cool mais rien de confirmer donc je préfère ne rien dire pour l’instant mais en tout cas ce qui est sur, c’est la date du 21 juin à Bud.

13) Qu’est-ce que l’on peut te souhaiter Junior pour la suite ? Le mot de la fin pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?
Souhaite moi de rencontrer les bonnes personnes pour pouvoir avancer.
JET LIFE

Facebook

Soundcloud

 

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.