La Magnifique Society : Principauté musicale de la rémoiserie

Pouaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah plus de 2 mois que je n’étais pas revenue tapoter ici ! Je vous le dis, avoir deux boulots en même temps, ça ne laisse pas le temps de faire grand-chose malheureusement… Mais C’EST FINI ! Certes, je vais récupérer ma vie de pauvre et redire bonjour au RSA GAME, mais je vais pouvoir me remettre à fond dans le blog et ça, ça fait plaisir.

On va commencer aussi par dire MERCI ENCORE UNE FOIS à tous ceux qui ont participé à ma cagnotte ! Franchement, je ne pensais même pas qu’on allait atteindre l’objectif mes petites couilles, et on l’a dépassé de 45 balles ! (Objectif de base : 800 euros / Réalisé : 845. Trop forte en addition je suis). J’ai pu m’acheter un début d’attirail pour commencer à prendre de belles petites vidéos pour commencer ma chaîne Youtube. J’ai donc fait l’acquisition d’un Panasonic Lumix G7 (sous les conseils de mes potes vidéastes) et d’un micro Rode VideoMicPro.
Mais tout ça c’est bien beau d’avoir du matos tout neuf et de parler d’une création de chaîne, mais dans le but de quoi ? De pouvoir vous proposer dorénavant des interviews filmées, des report vidéos, ou des petites vidéos lifestyle de temps à autre, sans rentrer dans l’archétype de la blogueuse girly de youtubeuse que je ne serai jamais, et qui ne m’intéresse pas du tout. C’est un délire qui est tout nouveau pour moi, je ne m’y connais pas trop en montage vidéo et compagnie mais j’espère que je vais réussir à gérer la chose. Et pour commencer cette nouvelle aventure, je vais me rendre à Reims du 12 au 16 juin prochain pour aller interviewer des potos durant LA MAGNIFIQUE SOCIETY !

Alors la Magnifique Society qu’est-ce que c’est ? C’est un festival organisé par mes anciens collègues de la Cartonnerie, la salle de concert de Reims, en collaboration avec Césaré (Centre National de Création Musicale) également si je ne m’abuse. Vous vous souvenez du festival Elektricity qui nous a fait vibrer pendant plusieurs éditions à moover nos corps en furie devant la belle cathédrale de Reims ? Et bah LMS est son petit bébé, son digne successeur, avec une programmation beaucoup plus éclectique que ce que proposait son prédécesseur. Avant, on ne va pas se mentir, c’étaient des concerts pour des petits bobos-electro avertis. Maintenant, c’est plus mainstream mais plus à la portée d’un large public. Et il se déroule au Parc de Champagne ! Cadre parfait pour faire des rouler/bouler dans l’herbe, chiller au sunshine, et prendre le temps de gambader car ouais y a de la place dans ce parc ma petite gueule !

Crédit photo : J.Dera

Crédit photo : Zelie Noreda


Crédit photo : A.Thome

C’est un festival à taille humaine, c’est-à-dire que si tu détestes les festoches où l’on est 100 000 à se grimper dessus et à faire la queue comme chez Disney pour aller pisser ou manger, et bien ce festival est fait pour toi. Tu te repères facilement, tout est très bien indiqué et tu peux manger des choses de qualité ! (NB : Bon ok en parlant de queue (ou de file hein), j’entends déjà les gueulards de l’an dernier concernant les jetons. Mais les gens, organiser un festoche n’est pas de tout repos, et vous ne pouvez pas vous attendre à un service 5 étoiles tout le temps, partout, surtout lors de ce genre d’évènements. Si tu veux un service client VIP, prends ton pass à 2500$ pour Coachella et ferme la).

Je ne sais plus d’où vient cette idée mais il y a toujours un trip avec le Japon dans chaque édition ! LMS est en biz-biz avec L’institut Français de Tokyo, ce qui favorise les échanges entres artistes nippons et francophones. Le festival invite des artistes japonais à venir jouer ici et certains de leurs artistes s’envolent au préalable passer un petit moment chez eux. L’année dernière, Orelsan et Vladimir Cauchemar avaient fait le voyage et leurs amis Caballero et Jean Jass faisaient partie du voyage pour cette nouvelle édition. Un espace leur est dédié sur le site de la Magnifique : Seoul & Tokyo Space Odd. Je trouve ça plutôt original comme idée car étant de nature curieuse, cela m’a permis de faire de chouettes découvertes musicales. Et IL FAUT QUE VOUS APPRENIEZ À ÊTRE CURIEUX BORDEL. Arrêtez-de vous contenter de ce qui passe à la radio et à ce qui se fait de mieux dans la moovance actuelle. Sortez des sentiers battus et allez fouler autre chose.

Crédit photo : F.Mayolet

Crédit photo : M.Tchak

Niveau programmation, il y en a pour tous les gouts. Bien sûr, on retrouve des artistes tels que Roméo Elvis, Caba et JJ, Hamza (la belle bande de copaings), Die Antwoord, Nekfeu (OOOOOUUUUUUI LE RETOUR), Columbine, Franz Ferdinand, Flavien Berger ou encore Parov Stelar. Mais on retrouve des plus petits groupes très prometteurs comme les anglais compliqués du groupe Fat White Family, Degage, Rendez-Vous, le « cousin » de XXXTentacion, Scarlxrd, ou encore les petits ricains de Wallows. Bien sûr, il y a plein d’autres artistes que je vous laisse découvrir par vous-même. Sinon ce n’est pas drôle. Et ce serait trop facile.

Pour ma part, je viens interviewer les artistes locaux présents pour cette édition, j’ai nommé le patron PIRE MASTAA, et le jeune loup fougueux LAAZY  . Je les avais déjà interviewés sur le blog auparavant, mais j’ai eu envie de leur apporter mon soutient supplémentaire en leur proposant de les « suivre » en amont et après leurs prestations scéniques. J’espère ne pas me tauler et leur proposer une petite vidéo itw/report posée, sans prise de tête, de toute manière ils auront bien mieux à faire que de rester là à répondre à mes questions mouhahaha. Ce sont des artistes que j’affectionne particulièrement d’une part pour leur personnalité, et surtout pour leur musique. Étant native de la ville de Reims, j’ai toujours gardé un œil sur ce qui se faisait de nouveau musicalement par chez moi, et je suis fière de voir que des gens se cassent le boule pour que les choses bougent ! Alors certes, l’électro mondain a laissé place à la « démocratisation » du rap, mais c’est une bonne chose. Il en faut pour tout le monde, les acteurs musicaux présents ont l’air de se soutenir mutuellement, donc tout s’annonce parfait pour la suite.

Voilà, je ne sais plus trop quoi ajouter d’autres à part que j’espère qu’il fera beau car j’ai prévu des petites tenues en mode « Coachella de chez Tati », mais Coachella dans ma tête quand même. Ah si, La Petite Society vous propose divers ateliers, pour les plus petits et pour les plus grands. Vous pouvez faire des couronnes de fleurs, customiser des sappes je crois et plein d’autres choses ! L’ambiance y est bonne, le cadre est parfait, les copains vont être là, donc j’ai hâte de m’y rendre et de voir ce que cette troisième édition de la Magnifique Society nous réserve comme surprises !
En attendant, vous pouvez choper vos places sur le site de LMS, à la Cartonnerie ou encore au Trésor – La Culture (coucou Armèle).

D’ici là portez-vous bien, pour les bébous, bossez bien votre bac. Et pour les autres, baaaaah continuez de vivre votre vie le mieux possible. N’hésitez pas à venir me faire une bise si vous me croisez. Bourrée ou pas, ce sera toujours une joie de discuter autour d’une coupe de champagne avec vous !

See ya’ !


Crédit photo : J.Dera

Crédit photo : F.Husson


Crédit photo : A.Thome

 

2 Comments

  1. Armèle 29 mai 2019 at 19 h 31 min

    Kiss kiss bien l article m’a chonnemi et merci pour la dédicace

    Reply
  2. Ophe 30 mai 2019 at 13 h 59 min

    Trop stylé cet article. Ça donne carrément envie de venir !!! chapeau Mademoiselle gloomy 🙂

    Reply

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.