RSM

Avant toute chose, j’ai un œil en moins sachez-le. Les courants d’air pendant le marché de créateurs de Velours ont eu raison de moi. N**** SA **** LA CONJONCTIVITE.
Alors si mon phrasé vous semble un peu plus vulgaire que d’habitude, c’est normal. Être à moitié aveugle n’est pas une chose facile.

On va parler de peinture. Domaine que je maîtrise très peu. Mais on va parler aussi d’amitié. Une amitié en place. Ensuite perdue. Et peut-être au fil du temps bientôt retrouvée.
Antoni (ou Titi pour les intimes), c’est un grand mec, qui a un caractère bien trempé, qui a fait un bout d’ESAD et qui, malgré les petits boulots, n’a pas oublié de consacrer son temps libre à l’art.
Je l’ai connu avec des peintures un peu bizarres mais qui restaient quand même chouette. J’ai passé ma fin d’adolescence (voire ma moitié) chez lui. Tout le temps fourré à droite à gauche. A dire et à faire n’importe quoi. Mais dans tout ce n’importe quoi, Antoni ne lâchait rien. Il continuait à peindre encore et encore jusqu’au jour où…. Ça finirait par payer.

10694285_390256451125127_2390588565220591140_o

Les choses ont fait que l’amitié s’est détruite. Dans une ville remplie de ragots, de rumeurs et de non-dits, nous avons pris de la distance. Mais je gardais toujours un œil de fouine sur ces travaux, toujours aussi curieuse de savoir où cela allait mener. J’ai vu alors des sculptures défilées, des peintures, des brouillons et, une partie de moi souriait discrètement. Petit sourire en coin, je me répétais «  Mais il va finalement y arriver ce con ».
Jalousie ? Non. Juste un peu déçue peut-être de ne plus être à côté de lui pour le soutenir. Ou pour me foutre de sa gueule. Au choix !
(Mais noooooooon, je ne suis pas si méchante que ça)

11149803_971993959487239_7261168201156905873_o

Et puis un jour, on a repris contact. Une demande d’ami de sa part. J’ai alors checké ce qu’il faisait et j’ai trouvé que cela avait quand même de la gueule. Je ne comprends pas tout mais je me dis « Pourquoi pas ». Après tout, l’art est très subjectif, tout le monde se fait un avis, une opinion différente en fonction de l’œuvre que l’on a sous les yeux. Moi pour le coup, à part dire que les couleurs étaient sympa, je ne trouvais pas grand-chose à y dire. Mais je savais que ça pourrait plaire au plus grand nombre d’entre nous. Il y a de la peinture et des sculptures métalliques. Ça brille. C’est à la fois glauque, mais vu que c’est bien travaillé ça fait quand même de l’effet.

1901544_309393389211434_7719101045439697725_n

Et on en est là. Monsieur expose au Centre des Congrés de Reims jusqu’au 29 juin. Au dernier marché de créateurs, les gens avaient quasi tous la plaquette d’information de ses œuvres à la main. Le tennis club lui ouvrira ses portes en juin et, même le restaurant « Le Continental » de Reims.
Rien que ça.

Tout ça pour dire, que j’ai peut-être perdu mon temps. Mais pas lui. A l’heure d’aujourd’hui il est reconnu en tant qu’artiste. Je sais que ça lui fait un bien fou et c’est le principal. Cela me fait aussi dire qu’il ne faut jamais, mais au grand jamais baisser les bras et croire en ses rêves. (« WILDCAT METS TOUT TON CŒUR DANS LE JEU » – Petite référence Disney hein, les rêves, l’espoir, tout ça tout ça…)
Alors… « Crust » me, allez voir ses travaux. Ça en vaut le détour.

10922764_427501230733982_1609289337394025033_o

 

Google plusFacebooksite internet

 

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.