SHOOT MY SOUND #5

Romain.M alias Skiss Skiss – Président de l’association Velours, ami et capitaine des soirées qui se passent dans les bois avec des licornes plein d’autres gens.

– Hiatus Kaiyote – dr jekyll 

Hiatus Kaiyote c’est juste la découverte de ces deux dernières années. Ce groupe composé de trois musiciens de talents (pianiste, batteur et bassiste) et de la surprenante Nai Palm au chant, nous vient tout droit d’Australie. Ça groove, c’est techniquement monstrueux et la voix enivrante de la chanteuse nous transporte dans leur univers pour le coup unique en son genre. Je ne m’en lasse vraiment pas et je vous conseille vivement d’écouter les deux albums  Tawk Tomahank et Choose your weapon. Je vous invite également à venir les voir ou découvrir à la Cartonnerie en novembre prochain.

– Groundation – we free again

Il y a tellement de sons en reggae que j’aurais pu en mettre plein mais il fallait bien en choisir un. Groundation on ne les présente plus pour les amateurs de reggae, c’est juste LE groupe new roots. Ils ont su redonner de la fraicheur au reggae en y apportant une touche jazzy, créer des hits de légendes notamment sur le mythique album Hebron Gate. C’est pour ma part une référence car c’est le groupe qui nous a le plus inspiré à l’époque où je jouait dans les Meltin’ , c’est d’ailleurs avec eux que nous avons fait notre dernier concert et cela restera gravé à jamais dans nos mémoires. 
J’ai choisi We free again car c’est une de mes préférés, le combo bass / batterie dans cette track est juste hallucinant. Je vous invite à vous mettre leur discographie, rien est à jeter.

– Jazz Liberatorz feat Raashan Ahmad – cool down

Pour avoir fait jouer les Jazz Lib’ au Boom Bap et Raashan Ahmad à la Cartonnerie, c’est en toute logique que j’ai choisi ce track réunissant ces artistes. De plus, c’est pour moi un morceau qui illustre parfaitement le style de Hip Hop que j’aime le plus. Jazz Liberatorz est un groupe instrumental français (mais aussi sous forme de dj set parfois) qui ne font que des featurings avec des artistes américains tels que T love, Fat lip, J live et j’en passe. Raashan Ahmad est donc également un chanteur américain, il faisait partit des Crown City Rockers avant de se lancer en solo. Il a un flow extraordinaire, une voix fort agréable et toujours le sourire aux lèvres, c’est un artiste très sympa humainement et qui ne lâchera rien pour enflammer une salle.
Je vous invite à écouter l’album Clin d’oeil des Jazz Liberatorz et découvrir l’amis Rashaan Ahmad en solo ou au sein des Crown City Rockers.

– Pantha du prince – lay in a shimmer

Voici l’artiste que l’on m’a fait découvrir en premier lorsque je me suis mis aux musiques électroniques il n’y a pas si longtemps que ça. J’ai tout de suite accroché, les sonorités, l’univers unique de cet artiste m’ont tout de suite séduit. Ce compositeur Allemand est un ovni qui a notamment composé un de ses albums dans un chalet en pleine montagne, son univers minimale vous transporte grace à ses sonorités organiques, son côté froid est vite rattrapé par des mélodies entrainantes. Son dernier projet, The Bell Laboratory, réunit quatre autres musiciens jouant sur des marimbas, des cloches de toutes tailles et toutes sortes. Le côté très positif et mélodieux de cette track me plait tout particulièrement, je vous invite à écouter les albums This Bliss et Black Noise.

– Cleric – avoid the subject

Voila un des tracks techno qui illustre parfaitement ce que j’aime le plus dans ce genre, un kick bien violent, un univers dark et une track qui galope. J’aurais voulu également mettre un nombre incalculable de tracks que ce soit en techno, acid, house, bass music et j’en passe mais celui la est particulier car il me rappelle une des meilleures soirées de cette année. Une soirée à la Machine du Moulin Rouge à Paris avec comme line up Anetha, Régis et Surgeon. Je suis resté scotché à la même place toute la soirée tellement je ne pouvais m’arrêter de taper du pied, c’était épique, un tremblement de terre. Cette track fut joué par Anetha et sa mélodie incessante m’a vraiment marqué. Une track que j’aime beaucoup joué parmi tant d’autres dans ce style que j’affectionne tout particulièrement en ce moment. Je vous invite à découvrir ces artistes que ce soit chez vous ou en club, en dj set ou en live.

– Slipknot – sic

Allez, un petit bonus pour finir, c’est un registre totalement différent mais qui me rappelle une époque dont je garde plein de bons souvenirs. J’avais les cheveux longs que je pouvais secoué tout le long d’un concert, je jouais avec des potes dans un garage avec comme nom de groupe « Massive Destruction Capacity » haha et je hurlais tout ce que je pouvais sur des morceaux de métal bien sales. Une sacrée bonne époque quand même. Cette track fait partie du premier album de Slipknot qui est tout simplement le premier album de metal que j’ai acheté lorsque je venais d’arriver au collège. C’est pour moi un chef d’œuvre cet album bien qu’a partir du troisième je ne portais plus du tout d’intérêt à ce groupe. Leur univers me plaisait, sur scène c’était des animaux enragés qui pouvaient faire des shows digne des plus grands. Je vous invite à le découvrir ou à le redécouvrir pour ceux qui connaissent, attention les oreilles.

Skiss

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.