WONE

J’ai passé une semaine de merde, je vous le dis. Heureusement que j’ai des amis plutôt cools et que j’arrive à prendre sur moi de temps en temps car j’avais vraiment envie de me jeter par la fenêtre au bout d’un moment. J’ai opté pour la solution de grotte-sous-ma-couette et ça m’a plutôt pas mal aidé.
Bref, aujourd’hui, en ce petit dimanche calme et paisible, je viens vous parler d’une connaissance à moi qui fait des trucs vraiment chouette. Et vu que c’est le bon pote de très bon potes à moi, il fait partie de la famille m’voyez, et du coup il était nécessaire que je vous parle de Quentin.
Il a gentiment accepté de répondre à mes petites questions alors je vous laisse découvrir son travail sans plus attendre.

« J’écris des choses sur des gens qui font des trucs cools. Un vrai bordel «  -> Ouais c’est devenue un peu ma phrase d’accroche, ma devise, ma présentation. Mais je trouve que ça me va bien.

1) Toujours d’abord Wone qui es-tu ?

Hola Julie !
Je suis né et j’ai grandis dans la charmante ville de Reims que tu connais bien. Issu de la culture Graffiti j’ai commencé à peindre en 2004 et depuis les choses ont pas mal évoluées. Wone est le pseudo qui me suis partout depuis un bon bout de temps maintenant..

2) Avant d’obtenir ta licence de concepteur graphique à Lille, tu étais en Suisse pendant deux ans. Raconte-nous ce que tu y as fait là-bas ? Ce pays t’as-t-il apporté un œil nouveau sur l’élaboration de tes travaux ?

Oui. Je suis partis à l’âge de 16 ans vivre à Annemasse (à la frontière avec Genève) afin de finir mes études. C’est durant cette période que j’ai réellement décidé d’abandonner le lettrage pour commencer à bosser sur les persos. La scène Suisse-Allemande a toujours été une grande source d’inspiration pour moi. C’est aussi à ce moment là que j’ai commencé à m’intéresser au « curvisme » en dehors du graffiti, que je ne connaissais qu’à travers certains types de lettrages.

3) Je vois sur Facebook principalement que tu as beaucoup voyagé. Es-tu parti chercher de l’inspiration ailleurs ? Avez-tu des projets en tête ?

En effet, j’ai eu la chance de pouvoir pas mal bourlingué à droite à gauche. Le voyage forge la jeunesse comme on dit ! Je reviens d’ailleurs d’un voyage de trois mois au Canada. Un pays vraiment magnifique et très accueillant. Propice à la création. Ça a vraiment été une réelle source de motivation et d’inspiration. J’ai d’ailleurs pu participer dès mon arrivée au « House of Pain’T » à Ottawa, un festival dédié au Hip-Hop et à toutes ses disciplines tu vois ?

12132361_948820155177812_5863428498203178311_o-2 GoodWone P1010822 1

4) As-tu déjà collaboré avec d’autres artistes de ton domaine ou alors venant de domaines complètement extérieurs au tien ?

Courant 2015, j’ai eu l’opportunité de collaborer avec la start-up Parisienne DrugBoard, qui fabrique et commercialise différents modèles de planche de skate. J’ai donc réaliser l’illustration de leur première série de planche en édition limitée vendu à 50 exemplaires ( DrugBoard x Wone ).
C’est un peu près tout pour le moment.

5) Quels outils utilises-tu pour tes créations ? Pourquoi ces têtes de personnages sont –elle assez présentes ? Qu’est-ce qu’elles représentent pour toi ?

Depuis ton dernier article mon travail à beaucoup évoluer. Je me suis tourné vers le digital afin de réaliser des illustrations plus abouties ce qui m’a permis de faire évoluer mon taf sur papier. J’aime le fait de pouvoir mixer les médiums (aérosols, acrylique, feutre…) Commencer à dessiner sur ordinateur pour créer un motif qui finira sur toile ou sur une planche de skate…
J’ai toujours eu l’habitude de réaliser des visages, dépourvus de fioritures. Cette fâcheuse habitude à vouloir tout cerner. Je trouve ça plus rassurant d’une certaine façon. Je suis quelqu’un de très observateur, un peu trop même.. Le regard à travers le visage est donc une démarche complètement naturelle et automatique.

6) J’ai vu récemment que tu te « mettais » au tattoo ? Tu proposes des dessins en mode « flash » ?

Yes ! C’est une idée qui me trottait dans la tête depuis pas mal de temps… Je me suis bidouillais une machine histoire de me faire un peu la main, avant de pouvoir investir dans du matériel de qualité, et j’ai commencé à tatouer les potes. Ça m’a permis de me diversifier et d’évoluer.
Du coup je propose des flashs de temps en temps mais je suis aussi amené à créer à la demande.

P1010879 P1010858 1

7) Niveau expo, où en es-tu aujourd’hui ? Comment occupes-tu tes journées ?

Certaines de mes dernières toiles sont actuellement sur le catalogue en ligne d’Art’place, espace de diffusion d’Art Contemporain situé à Genève. Je vais d’ailleurs devoir les rapatrier sur place dans les semaines qui suivent. Cet expérience est inédite pour moi ! C’est un véritable tremplin pour la suite..

8) Un petit mot pour ceux qui ne te connaissent pas ?

Pour en connaître un peu plus n’hésitez pas à aller faire un tour sur ma page facebook : Wone 2.0 ou sur le webshop, en ligne depuis quelques semaines, disponible à cette adresse : www.wonemoretime.com

Big-up à toi pour la qualité de tes articles et les artistes que tu permet de nous faire découvrir !

°°Wone love et paix à tous °°

Kefran#1 12459522_10206752536464550_1101767600_n 1 gorillaaaaz

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.